Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir les différentes équipes de l’Association avec leurs éducateurs… Aujourd’hui c’est Cyprien Machu, responsable U14, qui nous parle de la génération 2009 qu’il a découvert cette saison.

Cyprien, tu as repris début septembre la responsabilité des U14. Peux-tu nous présenter la génération 2009 ?

Après avoir réalisé la préparation avec les U13, les changements survenus au sein de l’équipe technique du centre de formation et la promotion d’Adrien (ndlr : Champagne, ex-responsable U14) m’ont amené à basculer rapidement avec les U14. L’effectif est composé de 18 joueurs, dont 2 gardiens, et présente une hétérogénéité de profils complémentaires. La rentrée en section sportive a favorisé l’intégration des nouveaux joueurs et crée une belle alchimie entre les garçons.

Chacun d’eux présente des qualités fortes que nous devons continuer de renforcer tout en leur donnant des repères sur les points qu’ils ont à améliorer. La particularité de notre mission réside dans le fait de devoir individualiser au maximum les apprentissages dans le contexte collectif du groupe. Celui-ci est travailleur et à l’écoute des conseils, les comportements sont prometteurs et contribuent à sa progression.


En rejoignant la préformation, les joueurs s’inscrivent dans un double projet liant sportif et scolaire. Une nouveauté pour eux et des changements importants…

Il s’agit en effet d’une étape importante de leur cursus de formation et de leur vie d’adolescent. D’abord parce qu’ils traversent une période marquée par de nombreuses transformations physiques et psychiques et qu’ils développent des besoins différents. Ils entrent également dans un nouveau cycle avec de premières grosses échéances à venir. Le brevet bien sûr, et pour la plupart l’ambition de rejoindre le centre de formation.

Malheureusement, nous savons qu’il y a une forte probabilité que tous n’y arrivent pas. Beaucoup ont pourtant du mal à envisager une autre issue et c’est là où ce double projet prend tout son sens. Nous devons les accompagner au mieux pour leur garantir la réussite scolaire en parallèle de leurs objectifs sportifs.

Pour cela, nous travaillons en étroite collaboration avec le collège Immaculée Conception, dans lequel ils suivent une scolarité classique, tout en bénéficiant d’un emploi du temps adapté à leur rythme d’entraînement. Ces aménagements offrent des conditions optimales pour la progression et l’épanouissement du joueur. De plus, nous entretenons des échanges permanents avec Madame Talhoet (responsable pédagogique) et Monsieur Cailleau (chef d’établissement), en lien avec l’équipe pédagogique et éducative du collège, afin d’assurer un suivi régulier des élèves “scoïstes”.

L’équipe évolue dans un championnat région avec pour la première fois un maintien dans la division à assurer. Comment intégrer cet objectif de résultat sans dénaturer le projet de formation ?

Notre objectif prioritaire reste celui d’accompagner un maximum de joueurs vers le centre de formation. La compétition est un indicateur important de la progression de chacun et nous devons pouvoir nous confronter aux meilleurs chaque week-end. Il faut donc réussir à maintenir un état d’esprit conquérant tout en minimisant le résultat pour qu’il ne soit pas perçu comme une finalité.

On ne cherche pas non plus à altérer totalement le score d’un match car il peut définir un contexte et nécessiter une maîtrise émotionnelle chez le joueur. On privilégie toutefois la fixation d’objectifs de moyens. C’est à dire déterminer comment, individuellement et collectivement, le joueur et l’équipe vont pouvoir se retrouver en situations favorables et marquer, de devoir freiner la progression de l’adversaire ou encore de défendre en crise…


Après plusieurs mois depuis la reprise, comment évalues-tu le début de saison de ton équipe ?

Le bilan des quatre premiers mois depuis la reprise est satisfaisant. La première phase a montré que bien jouer ne permet pas toujours de gagner les matchs et malgré des résultats en dents de scie en championnat, il y a beaucoup de positif à tirer. Les joueurs commencent à assimiler les principes du projet de jeu que nous voulons mettre en place et développent une vraie réflexion autour. C’est vers cela que nous souhaitons les orienter afin qu’ils puissent penser par eux-mêmes.

Par ailleurs, ils sont déjà plusieurs à avoir accumulé du temps de jeu dans la catégorie supérieure depuis le début de saison. Le décloisonnement les expose à de nouvelles contraintes et à une autre intensité. Cela développe leur capacité à s’adapter pour trouver des solutions. C’est une opportunité pour nous de valoriser les bonnes attitudes et pour eux de se nourrir de ces expériences avec nos U15.

_

Effectif : Martin Bellanger, Batric Boricic, Paul Carré, Eliot Davoine-Coupry, Yorik Diawara, Wahib El Antary, Seny Fofana, Khos-Bayar Gan Erdene, Maël Gernigon, Noa Gnaly, Vasco Hervouet, Kenzo Laporte-Laboudi, Clayton Mabenga-Tawe, Loan Merrifield, Sacha Ollivro-Chevalier, Jessy-Warren Philomin, Simon Rolan, Matilin Sebille (U14)

Staff : Cyprien Machu (responsable U14), Hugo Fourrier (adjoint U14), Yoann Andreu (responsable Préformation), Alex Leau (préparateur physique U14/U15), Vincent Bru (entraîneur des Gardiens) ; Didier Gernigon, Bertrand Hervouet, Matthieu Laporte (dirigeants)